Fête de Saint André-Hubert – 13 mai

En ce jour où nous fêtons Saint André-Hubert FOURNET, une prière pour un moment avec celui qu’on appelait “Le Bon Père”.

 

La table est dressée dans le presbytère,
La vaisselle brille d’une lumière éphémère.
André, tu t’agites, tu t’affaires,
Pour recevoir !
Qui attends-tu, André ?

Soudain, des pas retentissent dans l’escalier.
Ce ne sont pas tes amis, les prêtres, les habitués.
C’est personne, c’est rien…
Pour cette présence inhabituelle, tu n’as rien,
Pour offrir !
Qui rencontres-tu, André ?

Prêtre de Jésus-Christ, connais-tu vraiment ta vocation ?
Le cri du pauvre résonne encore dans ton fond,
Naissance de ta vocation par le mendiant qui râle, qui crie.

Depuis, tu n’as cessé de mendier, de supplier en faveur des pauvres, jusqu’au bout de ta vie :
« Donnez ma fille, à mains pleines et sans compter ! »
Depuis ce jour, tu as toujours offert.
Devant le tabernacle, étendu sur les dalles froides, tu te donnes,
Tu t’offres par tes larmes.

Dieu a percé ton cœur,
Pour le vider du rien qui l’encombrait,
Et le remplir de l’hôte intérieur, de Lui.

Sur l’escalier, un visage, des mots qui t’ont révélés à toi-même. Tu nais, André,
A ce que tu cherchais depuis ton 1er jour,
A ce que Dieu aspirait depuis toujours !

 

 

« Tous les avantages, je les considère comme une perte devant la connaissance du Christ » St Paul

«  Les vocations aident l’homme à se délivrer, mais il faut délivrer les vocations ! » St Exupéry

Pour connaitre la vie de St André-Hubert, cliquez ici Clic

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.